Selecteer je taal / Choisissez votre langue

Les techniques de base pour perler.

Yes, you can! Le perlage est pour tout le monde, nous énumérons donc un certain nombre de techniques de base ci-dessous. Combinez-les et utilisez-les pour faire des bracelets, des colliers, … afin de pouvoir fabriquer des bijoux. Avec nos dessins pratiques, vous pouvez créer ce que vous voulez étape par étape.

Technique de base 1 : ouvrir l’anneau

De quoi s’agit-il ?

Pour qu'un anneau conserve sa force et sa solidité, il faut toujours l'ouvrir latéralement. 

 

Comment ?

- Tenir l’anneau avec deux pinces ou avec une pince, le pouce et l’index.

- Ouvrir l’anneau latéralement en séparant ses extrémités.

- Accrocher ensuite le pendentif, la chaîne ou ce qui doit être mis sur l’anneau. 

- Refermer l’anneau avec un même mouvement latéral. 

- Ne jamais ouvrir l’anneau dans son prolongement.

Technique de base 2 : faire un œillet

De quoi s’agit-il ?

Cette technique est souvent utilisée pour réaliser un pendentif ou former les maillons d'une chaîne. Une pince à bec rond permet de réaliser un œillet.

 

Comment ?

- S'il faut réaliser plusieurs maillons, prendre un clou à œillet. Il est également possible d'utiliser un clou ou du fil métallique.

- Enfiler la perle et couper le clou ou le fil métallique à 1 cm environ de la perle. Veiller à tenir le côté plat de la pince coupante vers la perle, afin de couper droit. 

- Courber le fil métallique à 90° afin de joliment immobiliser la perle. 

- Utiliser une pince à bec rond pour former l’œillet. Avec la pince à bec rond, tenir l’extrémité du fil métallique et faire une rotation pour former l’œillet. 

- Bien arrondir l’œillet. Il est également possible, au cours de cette étape, de fixer un pendentif sur l’œillet.

Technique de base 3 : mettre une perle à écraser

De quoi s’agit-il ? 

Fixer un fil avec des perles sur un anneau à l’aide d'une perle à écraser. 

 

Comment ? 

- Enfiler la perle à écraser en dernier sur le fil.

- Passer le fil dans l’anneau d’un fermoir ou autre.

- Repasser le fil dans la perle à écraser. La perle à écraser ne doit pas être trop loin du fermoir. Écraser la perle à l’aide d'une pince à bec plat (fine). Veiller à ce que l’extrémité du fil ne soit pas trop courte.

- Il faut en effet pouvoir la repasser dans quelques perles pour que le fil ne soit pas visible. Couper le reste. Faire de même à l’autre bout du fil pour fixer un anneau.

- Conseil :  Lors de la finition de l’autre bout, lors de l’étape 3, passer le fil dans quelques perles d'abord. Cela permet de bien le tendre avant d’écraser la perle.  

Technique de base 4 : Nœud coulissant

De quoi s’agit-il ?

Pour terminer joliment un bracelet en cordon satiné (ou tout autre cordon non élastique), il est possible de faire un nœud coulissant à chaque extrémité. Cela permet d’enfiler et d’enlever facilement le bracelet sans morceaux de cordons qui pendent.

 

Comment ?

  1. Poser le bracelet en superposant les deux extrémités en sens opposé. Former une boucle vers la gauche avec l’extrémité droite. Revenir vers la droite en tenant la boucle du doigt.

     

  2. Enrouler l’extrémité droite autour de la boucle et des deux fils.  Plus il y a de boucles enroulées, plus le nœud sera long. Passer l’extrémité dans la boucle. Tirer sur les deux extrémités de ce cordon pour serrer le nœud. Veiller à tirer sur les bonnes extrémités, et pas sur le cordon inutilisé.

     

  3. Le nœud est serré et coulisse sur l’autre cordon. Enfiler le bracelet pour déterminer où réaliser le second nœud.

     

  4. Sur l’extrémité gauche, former le même nœud en miroir. Former une boucle vers la droite avec l’extrémité gauche. Revenir vers la gauche en tenant la boucle du doigt.

     

  5. Enrouler l’extrémité gauche autour de la boucle et des deux fils. Enrouler le fil autant de fois que de l’autre côté. Passer l’extrémité dans la boucle. Tirer sur les deux extrémités de ce cordon pour serrer le nœud.

     

  6. Couper les extrémités à ras du nœud. Pour la finition, tenir brièvement et prudemment une flamme à ras du nœud pour faire légèrement fondre le cordon, qui ne s’effilochera alors pas.

Technique de base 5: Nœud de macramé

De quoi s’agit-il ?

Pour terminer joliment un bracelet en cordon satiné (ou tout autre cordon non élastique), il est possible de faire un nœud de macramé coulissant. De la sorte, les deux extrémités pendent au bracelet, que vous pouvez enfiler et enlever facilement.

 

Comment ?

  1. Poser le bracelet en superposant les deux extrémités parallèles. Prendre un nouveau morceau de cordon d’environ 20 cm et le plier en deux. Poser le centre sous les deux cordons du bracelet. Passer le morceau gauche du cordon (A) au-dessus des deux cordons du bracelet et former une boucle.

     

  2. Poser le morceau droit du cordon (B) sur le cordon A.

     

  3. Passer le cordon B derrière les deux cordons du bracelet et dans la boucle du cordon A vers l’avant. Tirer sur le cordon A vers la droite et sur le cordon B vers la gauche. Serrer suffisamment, mais de façon à ce que le nœud puisse encore coulisser sur les deux cordons du bracelet.

     

  4. Répéter les étapes précédentes, en miroir. Le cordon A doit alors être au-dessus, et le cordon B doit passer derrière dans la boucle du cordon A. 

     

  5. Répéter ces étapes jusqu’à la longueur souhaitée. Bien serrer le dernier nœud, en veillant à ce qu'il puisse coulisser. Couper les extrémités. Pour la finition, tenir brièvement et prudemment une flamme à ras du nœud pour faire légèrement fondre le cordon, qui ne s’effilochera alors pas.

     

  6. Nouer les extrémités du bracelet, afin qu’elles ne puissent pas passer au travers du nœud en macramé.

Technique de base 6 : Nœud plat

De quoi s’agit-il ?

Il est préférable de terminer un bracelet de perles et de fils élastiques avec un nœud plat. 

 

Comment ?

  1. Poser le bracelet en superposant les deux extrémités en sens opposé.

     

  2. Enrouler l’extrémité gauche sur l’extrémité droite par l’arrière. Tirer.

     

  3. Faire encore un nœud, mais dans l’autre sens. Enrouler l’extrémité gauche sur l’extrémité droite par l’avant.

     

  4. Pour plus de solidité, passer l’extrémité gauche dans la boucle encore une fois. Tirer. Renforcer le nœud avec un point de colle à bijoux ou de vernis à ongles.

ASTUCES

Vous cherchez d’autres techniques ou plus d’inspiration ?  

des anneaux et des fermoirs, perles de rocaille et paillettes, perles et breloques colorées & des pinces (pince à bec plat, pince coupante, pince à bec rond, pince à bec plat fine et un ensemble de pinces coupantes, rondes et plates fines. Vous trouverez ci-dessous un aperçu : 

Pince à bec plat fine  

Pince identique à la pince à bec plat, mais destinée à des travaux plus fins. Sa pointe courbe permet de réaliser des manipulations fines, et d’atteindre des endroits difficiles d’accès. Elle s'utilise pour écraser, pincer ou fixer. Il faut veiller à ce que ses parties intérieures plates ne soient pas rayées, pour ne pas endommager les perles.

Pince coupante 

Pince identique à la pince à bec plat, mais destinée à des travaux plus fins. Sa pointe courbe permet de réaliser des manipulations fines, et d’atteindre des endroits difficiles d’accès. Elle s'utilise pour écraser, pincer ou fixer. Il faut veiller à ce que ses parties intérieures plates ne soient pas rayées, pour ne pas endommager les perles.

Pince coupante

Cette pince permet de couper un clou (à œillet) à la bonne longueur. Elle permet également de couper du fil métallique. Attention, il faut toujours couper avec le côté plat de la pince vers la perle, pour obtenir une belle coupure nette.  

Pince à bec rond

Cette pince permet de réaliser un œillet à l’extrémité d'un clou (à œillet). Le diamètre de l'œillet variera en fonction de la position plus ou moins avancée du fil métallique sur la pince.

Découvrez notre large gamme de perles dans votre magasin Veritas préféré !