L’histoire de Veritas une histoire de courage et d’innovation
L’histoire de Veritas une histoire de courage et d’innovation

1892 – 1929 : Comment tout a commencé

1892 - La prime jeunesse
Jean-Baptiste Leestmans achète une mercerie au cœur d’Anvers. Son fils Felix Leestmans reprend l’affaire en 1898. Felix n’a alors que 18 ans, mais a clairement le sens des affaires : sous sa direction, le magasin prend rapidement de l’ampleur et, avec l’aide de ses frères et sœurs, Felix rachète plusieurs autres boutiques. En 1913, il y a déjà 5 magasins.

1914 : 1re Guerre Mondiale
La Première Guerre Mondiale éclate. La famille Leestmans essaie de s’en sortir tant bien que mal, mais ce sont des années difficiles et il faut prendre des mesures drastiques. En 1917, Felix a le projet un peu fou de se rendre en Amérique afin d’y puiser l’inspiration et de constituer des stocks. Les membres de la famille puisent dans leurs réserves personnelles pour financer ensemble le voyage de Felix. Il faudra attendre encore 2 ans avant le voyage proprement dit, la famille Leestmans ayant réussi à rassembler un capital de 200.000 francs belges (une somme considérable en 1919) !

1919 - Hello America !
Felix navigue jusqu’en Amérique, avec en poche toutes les économies de la famille. Une fois sur place, il loue un entrepôt pour y stocker ses achats, qui sont ensuite emballés dans de très grandes caisses puis envoyés vers le port d’Anvers. Le long du quai, les hommes de la famille se relaient jour et nuit pour veiller sur les énormes caisses qui ont traversé l’océan. Les produits américains rencontrent un immense succès dans les magasins belges.

1921 - La famille s’agrandit
La famille Leestmans s’associe à d’autres familles qui partagent un même objectif, à savoir l’implantation d’un réseau de magasins proposant des articles exclusifs. De nouveaux gérants ont ainsi l’opportunité de rejoindre le groupe. De par cette extension, le groupe accroît aussi son influence auprès des grossistes.

1924 – Le nom Veritas apparaît

1930-1959 : Veritas devient une institution

1930 – Séduire la Belgique
Veritas continue de s’agrandir et veut être accessible pour tous les Belges. La marque ouvre donc des magasins dans la plupart des grandes villes belges. Peu après, la fabrique de boutons Galunica voit le jour à Morstel, et Veritas produit désormais ses propres boutons. Sous la direction d’Henri de Jong, Veritas devient une vraie institution en Belgique et se spécialise dans la vente d’articles de couture, accessoires mode et bas et collants. Il n’y a alors aucun autre magasin qui propose ces trois assortiments sous un même toit, ce qui fait de Veritas un concept-store avant la lettre. Une méthode de travail particulièrement dynamique… et tout simplement inédite à l’époque !

1958 : Un assortiment toujours plus large, un atelier de confection maison
L’assortiment continue de s’élargir avec la bijouterie et les ceintures. La centrale s’installe à Berchem (Uitbreidingstraat) et un atelier de confection maison, Chadlix, accroît encore la force de frappe du groupe. Veritas ne doit désormais plus passer par des grossistes pour proposer dans ses magasins des cols brodés et crochetés, des articles qui font fureur à la fin des années ’50.

1960-1979 : Veritas dans une tenue uniforme

1968 - Shop 'till you drop
Les golden sixties sont là et une vague de matérialisme submerge le pays. Le Prince Albert inaugure le Woluwe Shopping Center, le premier shopping center de Belgique. Veritas se doit naturellement d’avoir l’une de ses 46 filiales dans ce tout premier centre commercial couvert de Belgique. L’idée d’un groupe Veritas fort commence à se profiler, et les bases pour le premier grand groupe de magasins sont établies.

1971 - Logomania
Bob Leestmans crée un logo directement identifiable pour Veritas : un bouton jaune. Peu de temps après, les nombreux magasins de la chaîne adoptent ce même symbole.

1973 - Un look uniforme
Après le bouton jaune, c’est au tour du logo et de l’aménagement des magasins d’adopter un look uniforme. Des magasins directement identifiables, où qu’ils soient installés, sont indispensables pour créer une marque forte. Grâce à cette approche, Veritas continue de se développer dans cette décennie.

1980-2001 : Le temps des changements

1989 –Un vent de fraîcheur
Dans les années ’80, un vent nouveau souffle sur l’entreprise. Un nouveau groupe de jeunes est prêt à reprendre le flambeau. Les membres de la famille s’effacent, des directeurs externes font leur apparition.

1992 - Déménagement
La centrale Veritas quitte Berchem pour s’établir dans un plus grand bâtiment à Kontich. Cette nouvelle situation privilégiée permet à l’entreprise de faire face à un paysage du commerce de détail en constante évolution. Il s’agit désormais de passer à l’étape suivante – c'est-à-dire la mise en place de la collaboration coopérative qui existe toujours à l’heure actuelle – et de définir une nouvelle vision.

2002-2012 : Mission, vision & stratégie

2002 - Verigroup
L’ADN de Veritas est bouleversé en profondeur. Si, auparavant, l’unité familiale et Veritas étaient le ciment de l’affaire, c’est désormais tout le contraire. La collaboration coopérative prend la forme d’une structure de capital sous l’appellation Verihold, dont les différents membres de la famille Veritas sont actionnaires. Sous l’impulsion du nouvel administrateur-délégué Marc Peeters, une mission claire, une vision précise et une nouvelle stratégie sont développées et déployées.Verigroup embrasse Verihold, Veriac et Veritas. Peu de temps après, des consultants révèlent que l’un des points faibles de Veritas est l’envie d’expansion territoriale mutuelle des différents magasins. Marc Peeters intervient sans attendre : dorénavant, tous les magasins doivent faire front commun et le marché belge est appréhendé comme un tout.

2005 – Un vrai lifting
Un processus créatif est lancé : le bouton jaune est relooké et se transforme en disque vert lime qui renvoie au bouton de jadis tout en lorgnant clairement vers le futur. Le slogan devient « Exprimez-vous ». Avec cette petite phrase, Veritas veut inspirer les femmes et les encourager à se distinguer, en leur proposant un assortiment complet qui leur permet de créer et de combiner à l’infini. Tous les magasins adoptent ce nouveau look.

2007 - Bonjour Luxemburg
Veritas s’exporte et ouvre quelques magasins au Grand-Duché de Luxembourg.

2008 & 2011 And the winner is…
Le succès augmente année après année et en 2008 et 2011, Veritas obtient le titre prestigieux de ‘retailer de l’année’.

2012 – Une marque, une histoire !
Veritas existe depuis 120 ans. L’entreprise compte aujourd’hui 110 magasins, a triplé son chiffre d’affaires et emploie quelque 600 collaborateurs.

2017 : un bond dans le futur

En 125 ans d’existence, Veritas a incontestablement su évoluer au fil des époques. Cet automne 2017, la chaîne de magasins poursuit sa mutation avec une campagne anniversaire qui met son passé sous les projecteurs, tout en regardant vers l’avenir. En leitmotiv, la baseline « Découvrez notre passé, créez votre propre avenir. »